Conduite

Étape par étape pour créer un journal des émotions avec les enfants de la classe


Les parents, mais aussi les enseignants ont une mission très importante dans l'éducation des enfants et, surtout, dans la manière dont ils gèrent et expriment leurs émotions. Pour aider les enseignants dans cette tâche, je souhaite vous expliquer comment créer un journal des émotions, un outil éducatif à travers lequel les élèves parleront de manière créative de ce qu'ils ressentent et analyseront ce qui leur arrive avec liberté et beaucoup d'humour. Allons-nous commencer?

Selon différentes enquêtes, Il y a de multiples avantages lorsque nous exprimons nos émotions de manière contrôlée:

- Augmentation de l'estime de soi et de la confiance en soi et dans les autres

- Les relations avec notre entourage sont renforcées.

- Améliore les performances académiques, la coexistence et la motivation.

Si nous ne contrôlons pas nos émotions (comme contrôler notre humeur ou être envahi par une profonde tristesse), elles pourraient avoir un effet désastreux sur nous et les autres.

Les spécialistes de l'éducation émotionnelle recommandent, pour l'apprentissage des émotions en classe, d'éviter l'improvisation, qui est réalisée systématiquement et continuellement à travers uniquement des cartes, et qu'elle soit travaillée de manière isolée (seulement une heure par semaine, par exemple). ).

Pour commencer, il est important de prendre en compte les situations que vit le groupe ou la classe au quotidien, ou celles qui surviennent parmi les jeunes eux-mêmes. Pour cette raison, il est essentiel d'écouter les élèves, de connaître leurs intérêts, leurs préoccupations et leurs besoins, afin que les propositions didactiques sur les émotions qui vont être réalisées fassent partie de la vie présente de toutes les composantes de la classe.

Le principal objectif de l'éducation émotionnelle est que les élèves prennent conscience d'eux-mêmes, de ce qui se passe autour d'eux et de la façon dont cela peut affecter ou affecter les autres. Ainsi, vous serez en mesure de donner un sens à ce que vous apprenez et de percevoir que ce que vous ressentez et ce qui vous arrive est entendu et respecté par les autres, et est important pour tout le monde.

Dans l'apprentissage des émotions, que ce soit en classe ou à la maison, tenir un journal des émotions est une excellente ressource à travers laquelle vous pouvez partager des idées, des pensées et des préoccupations, en aidant l'écrivain à minimiser le stress mental, à le calmer et à méditer sur ce qu'il a écrit.

En plus de mieux se connaître, les enfants et les jeunes apprendront avec lui à avoir une vraie conscience d'eux-mêmes et de leur environnement, cela les aidera à s'exprimer librement et sans crainte des opinions des autres, il serait donc d'une importance vitale d'établir à l'avance qui le lira ou y aura accès, et quel usage en fera-t-on au-delà de la libre expression des pensées et des sentiments.

Pour réaliser un journal des émotions, il est conseillé de couvrir les points suivants cinq buts avec différentes propositions didactiques:

- Identifiez les émotions.

- Parlez des émotions détail.

- Exprimez les sentiments que la musique provoque, représentations artistiques, etc.

- Créer des compositions musicales ou visuelles pour chaque émotion, collages, illustrations, écrits, etc.

- Écrivez librement dans le journal, comme moyen d'exprimer ses propres émotions avec lesquelles s'identifier à soi-même.

En fin de compte, avec la création de ce journal, il est prévu que les élèves reconnaissent, comprennent, ressentent et vivent leurs émotions avec un naturel total, qu'ils s'aident d'eux-mêmes, apprennent à développer des mécanismes pour les affronter et les contrôler, et éviter de se faire du mal ou de se faire du mal. les autres.

Avec quelles émotions pouvons-nous commencer? De ces situations qui se produisent dans la classe. Si, par exemple, il y a eu un certain type de harcèlement ou un membre de la famille est décédé ou l'un des élèves a reçu de bonnes nouvelles, nous pouvons proposer des activités liées à la peur, à la tristesse ou à la surprise aux élèves.

Vous pouvez commencer par les émotions principales puis continuer avec les émotions secondaires: dégoût, joie, surprise, peur, colère, tristesse, calme et honte. Une deuxième possibilité est de personnaliser le journal en ajoutant d'autres sujets qui développent, par exemple, l'intelligence interpersonnelle ou intrapersonnelle, comme bon nous semble.

Ci-dessous, des propositions et activités pédagogiques sont proposées pour couvrir les cinq objectifs mentionnés ci-dessus:

1. Pour que les élèves apprennent à identifier les émotions Vous pouvez lire des histoires, regarder un court film d'animation ou réfléchir sur différentes images (peintures, illustrations ou sculptures). Vous pouvez peut-être utiliser les plus explicites au début et continuer avec des plus complexes.

Une autre option consiste pour les élèves à ajouter à leur journal des photos qu'ils font eux-mêmes ou qu'ils recherchent sur Internet, avec toutes sortes d'images qui conviennent à chaque émotion, puis effectuent un certain type d'activité, que ce soit en créant une histoire, une chanson, collage ou tout autre type de représentation artistique.

Il est important que, oralement ou par écrit, individuellement, à deux ou en groupe, les élèves décrivent, commentent ou justifient entre eux et dans leur journal les propositions qu'ils ont faites sur ce point.

2. Pour quoi connaître et exprimer ses émotions en détailNous pouvons demander aux élèves de définir les émotions par paires, individuellement ou en groupe, puis, par exemple, rechercher des synonymes et des antonymes pour chacun d'eux. Et puis avec cette information, écrivez des énigmes, des lignes, des dictons, des virelangues ou des comptines. Ils pourraient également relier ces émotions à des circonstances ou à des situations qu'ils vivent quotidiennement.

De plus, on peut leur demander de relier différentes significations à l'émotion correspondante; Ou créez des recherches de mots ou des mots croisés avec des concepts liés à chaque émotion. En même temps, il est intéressant de jouer à de petits jeux (de type tabou, jeux de cartes ou de société) avec lesquels décrire ou créer des situations qui présentent des difficultés, par exemple en s'appuyant sur des émotions secondaires.

3. Utiliser les cinq sens associer une émotion à ce que l'on perçoit, que ce soit sous la forme, tactile, olfactif, auditif ou visuel. Nous pouvons, par exemple, bander les yeux des élèves et les laisser ensuite exprimer les émotions qu'ils ont ressenties en touchant, sentant ou goûtant ce qui a été apporté en classe. On peut leur demander de rechercher des situations réelles dans lesquelles les émotions sont évidentes, que ce soit à travers la presse, la télévision, Internet, l'art ou les jeux vidéo.

Nous pouvons les faire réfléchir en leur demandant lors de la visualisation ou de l'écoute de la présentation d'un collègue: Quand ai-je ressenti cela? Comment les autres se sont-ils sentis dans des situations X? Qui s'est senti comme moi et quand?

4. Le quatrième est l'objectif le plus créatif et nous essaierions de faire en sorte que les étudiants s'exprimer librement et de manière artistique, Leur proposer d'élaborer à partir de situations et d'émotions, par exemple, un collage ou une illustration d'une histoire ou d'un poème qu'ils ont lu et qui traite d'une émotion.

Une autre activité consiste à créer une bande-annonce vidéo pour chacune des émotions, sur une histoire, une chanson, ou un calligramme ou une actualité pour les écrire sur papier ou transmettre des podcasts, réels ou fictifs, sur chaque émotion, ou effectuer des dramatisations où celles-ci s'expriment à travers à commencer par des jeux de rôle ou des compositions visuelles (statiques ou en mouvement). Tout cela serait incorporé dans le journal, où ils réfléchiraient sur chacune des créations artistiques, à condition qu'ils souhaitent une photographie ou une image comme échantillon.

5. Le journal, comme moyens d'expression des émotions et des penséesIl doit être utilisé fréquemment, sans forcer l'élève à y écrire, car lorsque nous devons faire quelque chose, le niveau de motivation diminue de manière alarmante. Comme l'objectif est qu'ils apprennent à s'exprimer librement et à s'identifier à eux-mêmes, à ce qu'ils ressentent et à ce que leur entourage ressent dans différentes situations, l'utilisation du journal devrait déjà être motivante pour eux. Par conséquent, ils devraient être encouragés et encouragés à y écrire comme une activité amusante, importante et nécessaire pour tous.

Il est à noter que l'élaboration d'un journal des émotions pour la classe, qui pourrait être créé à la fois individuellement et en groupe, encouragera les élèves apprennent à se connaître et avec les autres grâce à la libre expression.

Si cette ressource doit être évaluée, il faudrait établir dès le départ qui y aura accès et quels aspects seront valorisés. Une liste de contrôle ou une rubrique pourrait être utilisée pour cela, avec les instruments d'évaluation desquels les aspects formels ou structurels pourraient être évalués, plutôt que le contenu, comme la propreté, l'ordre, le nombre de contributions, un index, l'extension , etc...

Pour obtenir les bénéfices mentionnés au début de l'article, il est essentiel d'éviter que dans le journal les fautes d'orthographe ou de grammaire ne soient corrigées, qualifiées numériquement, ou que des aspects aussi subjectifs que la créativité ou la forme d'expression ne soient évalués.

Les étudiants sont déjà assez saturés d'examens, de devoirs et de notes, il faut donc leur laisser, notamment avec l'enseignement des émotions et à travers un journal, un espace de liberté pour s'exprimer avec sincérité, créativité et réflexion et méditation par écrit (mais aussi oralement), sur qui ils sont, ce qu'ils pensent ou ce qu'ils ressentent en fonction de ce qui se passe à l'intérieur ou autour d'eux.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Étape par étape pour créer un journal des émotions avec les enfants de la classe, dans la catégorie Conduite sur site.

Vidéo: Enfants précoces, au coeur dune école pas comme les autres - Documentaire (Novembre 2020).