Limites - Discipline

12 conseils indispensables pour fixer des limites aux enfants de 6 ans


Nous sommes arrivés avec notre fils à l'âge merveilleux de six ans. Chaque fois qu'il atteint de nouveaux objectifs et mûrit de toutes les manières; il est définitivement déjà un «grand garçon». Et pour cette raison, nous pouvons partager avec lui de nouvelles activités, avoir des entretiens plus structurés, bien démarrer avec les devoirs et les sujets scolaires et d'innombrables autres changements. Mais, comment nous fixons les règles et les limites pour les enfants de 6 ans?

Cet âge marque définitivement une nouvelle étape qui permet à notre fils de commencer à être indépendant, ce qui entraîne de nouveaux défis et la nécessité d'établir des règles et des limites d'une manière différente de celle de leur jeunesse. Mais, la première chose dont nous devons tenir compte est de savoir ce que nous pouvons attendre des enfants de 6 ans.

  • La formation à la propreté est terminée: Normalement, à cet âge, nous pouvons nous attendre à ce que nos enfants contrôlent jour et nuit sans accident.
  • Ils ont une plus grande capacité à attitude et compréhension soutenues de ce qui les entoure: ce qui leur permet de mener des activités et de rester concentrés sur une tâche plus longtemps, ainsi que d'avoir une meilleure compréhension de tout ce qui se passe autour d'eux.
  • Ils ont beaucoup de manipulation langage plus complexe: A un niveau réceptif et expressif, ce qui nous permet d'établir une meilleure communication avec eux.
  • Ils sont beaucoup plus autonomes au niveau de la motricité globale et fine: ils sont capables d'effectuer presque tous les mouvements qu'ils veulent imiter, comme courir, sauter, sauter, etc. et des tâches fines comme manger, écrire, se brosser les dents, se peigner les cheveux, etc. Cela leur permet de commencer à avoir une plus grande indépendance au quotidien.
  • Les relations sociales deviennent plus importantes: elles aiment beaucoup plus partager, jouer en collaboration, vivre ensemble, etc. L'espace social devient très pertinent.
  • À cet âge, cela commence généralement par l'enseignement primaire, qui marque un changement important avec de nouvelles tâches et devoirs; l'école commence à exiger d'eux plus de responsabilité, de contrôle, d'organisation, etc.

Voici quelques lignes directrices pour gérer les limites et les règles avec nos enfants dans cette nouvelle phase.

1. Aidez-les à devenir de plus en plus indépendants
Maintenant que nos enfants sont capables de faire plus d'activités par eux-mêmes, nous devons les encourager à faire les tâches quotidiennes dont ils sont désormais capables: se laver, se brosser les dents, se coiffer, s'habiller, manger, réparer son sac à dos, etc.

2. Établir avec eux, des horaires avec des dessins des principales activités de leur journée
Les tables de routine leur permettent d'avoir la certitude des activités qu'ils auront à réaliser chaque jour et d'être correctement programmées pour eux: salle de bain, petit déjeuner, école, déjeuner, devoirs, jeu, dîner, etc. Evidemment, l'idée est de les respecter et de ne pas en sauter.

3. Aidez-les à être cohérents dans leur temps pour faire leurs devoirs et devoirs
De plus, il est important de rester proche pendant qu'ils les font. Il est important de les aider à prendre l'habitude de faire leurs devoirs de façon autonome au quotidien, mais faites-leur savoir qu'ils peuvent venir chez nous s'ils ont besoin de nous.

4. Donnez-leur une responsabilité
En leur donnant une commission, nous les ferons sentir importants et les aiderons à devenir plus prudents et attentifs à ce qui est sous leur responsabilité. Par exemple: nourrir un animal domestique, arroser une plante, etc.

5. Soyez cohérent et clair dans les comportements qui sont autorisés et ceux qui ne le sont pas
Il est très important que nos enfants sachent clairement quels comportements sont attendus dans chaque situation (anticipant avant chaque nouvelle activité) et lesquels ne sont PAS acceptables; Par contre, nous devons toujours réagir de la même manière aux mêmes échecs et ne pas changer nos réactions en fonction de la situation ou de notre état d'esprit.

6. Promouvoir une bonne communication
Parlez toujours avec eux de leur journée, on peut leur demander quelles sont les trois choses qu'ils ont le plus aimées et les trois qu'ils ont le moins aimées et pourquoi ... Cette question, en plus de les aider à raconter la journée, les aide à réfléchir sur leurs goûts, leurs émotions, leurs sentiments et leurs réactions.

7. Modèle par exemple
À six ans, les enfants sont très clairs sur ce qui se passe autour d'eux, les parents deviennent des modèles. De cette façon, nous devons prendre soin de nos comportements à tout moment et de nos réactions, car ils seront leur première référence et ils auront certainement tendance à l'imiter.

D'autre part, il y a certaines choses que nous devons être vigilants à ne pas faire, car elles contribuent à créer des doubles messages et à franchir facilement les limites de nos enfants:

8. Ne pas faire leurs devoirs ou trop les aider
La façon dont nous commençons à interagir avec nos enfants dans leurs devoirs dépendra de ce qu'ils exigeront de nous à l'avenir. Ne les aidons pas trop et ne faisons pas des choses pour eux. Nous pouvons être proches et aider, mais en essayant toujours de les amener à faire de leur mieux.

9. Ne vous concentrez pas uniquement sur les notes mais sur l'effort
Parfois, en tant que parents, nous insistons pour que nos enfants obtiennent les meilleures notes, mais nous mettons de côté l'importance qu'ils soient clairs sur le vrai message qui est qu'ils s'efforcent d'obtenir un bon résultat non seulement à l'école, mais dans tout ce qu'ils font. veulent réaliser. Si nous pouvons leur faire comprendre cela, le message sera beaucoup plus puissant.

10. Ne minimisez pas les devoirs pour d'autres activités
À certains moments, les parents peuvent minimiser le travail scolaire s'il y a une activité que nous jugeons plus pertinente: une réunion, des vacances, un événement avec leur frère, etc. Dans ce cas, il est nécessaire que nous expliquions clairement à notre fils qu'il est une «exception» et que nous veillerons à ce qu'il le laisse présenter ses devoirs plus tard, sans jamais cesser de le faire. Sinon, on ne peut pas s'attendre à ce qu'il ne veuille pas les décourager quand il pense qu'il y a quelque chose de plus important.

11. Ne pas établir les conséquences ou les punitions de manière exagérée ou peu liée à l'infraction
Nous devons faire comprendre à notre enfant quelle est l'infraction que nous punissons et rechercher à tout moment que la conséquence est liée et n'est pas exagérée. Si nous punissons tout et supprimons tous les privilèges, notre enfant peut tomber dans une démotivation qui loin de l'aider contribue à un mauvais comportement.

12. Ne sous-estimez pas vos émotions
Lorsque notre fils réagit mal ou très émotionnellement à la frustration ou à toute situation difficile pour lui, nous ne devons jamais minimiser ses émotions; Nous devrions plutôt profiter de l'occasion pour qu'une fois qu'il se calme, l'aider à analyser la situation, comment il se sentait et comment il pourrait mieux la gérer la prochaine fois.

Nous devons être conscients que notre enfant à ce stade dépendra moins de nous et voudra tester de nouvelles limites. Si nous sommes clairs à ce sujet et restons émotionnellement proches d'eux, tout en favorisant leur indépendance, nous ferons certainement bien.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à 12 conseils indispensables pour fixer des limites aux enfants de 6 ans, dans la catégorie Limites - Discipline sur site.

Vidéo: 12 conseils précieux de Maria Montessori pour devenir un meilleur parent pour vos enfants (Décembre 2020).