Limites - Discipline

La technique PERA utile pour fixer des limites aux enfants selon Montessori


Il y a deux choses qui préoccupent tous les parents: rendre les enfants heureux et leur donner une bonne éducation, à tous égards. Pour atteindre les deux, des limites sont très nécessaires car elles servent de guide aux plus petits. Mais comment les proposer de manière respectueuse et efficace? Nous nous sommes entretenus avec Marta Prada (guide Montessori, éducatrice de familles à discipline positive et auteur du livre `` Éduquer au bonheur '') pour nous dire ce que propose la méthode Montessori sur la manière d'appliquer des limites aux enfants.

Les parents veulent que les enfants grandissent librement, afin qu'ils trouvent leur propre chemin et leur propre développement d'une manière naturelle. Cependant, il est nécessaire de proposer une série de limites, puisque celles-ci sont un moyen de les guider pour qu'ils soient libres et sachent vivre dans le respect et l'harmonie avec les personnes qui les entourent. C'est pourquoi on peut considérer que les limites sont l'expression de l'amour parental pour les enfants.

Pour aider les parents à fixer des limites aux enfants, Marta Prada parle de 'Limites sans poire'; et en parlant de PERA, il se réfère à tout ce qui doit être évité lors de leur établissement. Par acronymes, on parle de:

- Interdictions constantes
Personne n'aime avoir une autre personne qui nous dit constamment ce que nous ne pouvons PAS faire: «Ne continuez pas», «Ne criez pas» ... C'est pourquoi nous devons éviter les limites négatives et les remplacer par des limites plus positives. Par exemple, au lieu de dire à nos enfants «ne courez pas», il sera préférable de dire «par ici, nous devons marcher lentement».

- Étiquettes
«Vous êtes paresseux», «Vous vous comportez comme un mauvais garçon»… Les étiquettes finissent par changer la façon dont les enfants se perçoivent.

- Rancœur
Nous ne pouvons jamais imposer de limites aux enfants par ressentiment. Et c'est que parfois nous sommes tellement en colère parce que nos enfants ont cassé un vase à la maison pour jouer au football ou parce que quelque chose de mauvais nous est arrivé au travail ... que nous nous emportons avec nos enfants et agissons par ressentiment.

- Menaces ou punitions
Les menaces et les punitions peuvent fonctionner à court terme, car l'enfant peut cesser de faire quelque chose qu'il faisait pour ne pas avoir à faire face à une conséquence que nous proposons. Cependant, ce n'est pas un outil qui respecte les émotions des enfants et qui n'a pas d'effet positif à long terme.

Bien que tout cela soit ce que nous devrions éviter, il y a aussi certaines considérations que nous devrions prendre en compte:

- Les frontières doivent être `` inaperçues ''
Cela signifie que nous devons toujours établir ce guide pour les plus petits, car il les aide à savoir comment se comporter, mais les enfants doivent aussi sentir qu'ils conquièrent peu à peu leur liberté. Plus que d'ordonner et de fixer des limites, nous devons inciter les enfants à les respecter.

- Les limites doivent tenir compte des besoins des enfants
Cela signifie que la façon dont nous les proposons change à mesure que les enfants grandissent. Par exemple, avec des enfants plus jeunes, il est préférable d'utiliser peu de mots simples, cependant, à partir de 3 ans, nous pouvons poser des questions plus complexes aux enfants afin qu'ils comprennent et réparent les erreurs (par exemple, Comment pensez-vous Pouvez-vous résoudre ce problème? Que s'est-il passé?).

- Les limites doivent prendre en compte le respect des enfants, mais aussi votre sécurité, ta sécurité. Cela signifie fixer des limites dans les situations qui mettent en danger l'intégrité des enfants.

- Nous devons garder à l'esprit que le concept de «bien se comporter» est très subjectif. Et il y aura des parents qui peuvent considérer qu'avoir un bon comportement est synonyme de «ne pas bouger» mais, est-ce naturel pour un jeune enfant?

- Ces limites doivent être flexibles, en tenant toujours compte de la situation et du contexte. C'est le bon sens qui prévaut lors de leur proposition.

- Les limites ne doivent pas se concentrer sur les erreurs des enfants, depuis leur point de départ, mais sont marquées de manière plus positive et toujours dans le respect de la nature et des émotions des enfants.

La méthode Montessori est plus qu'une simple méthode pédagogique. C'est une philosophie de vie; une façon d'être au monde. Cela propose un changement de regard par rapport à l'enfance: nous devons être conscients que l'enfant a un grand potentiel pour grandir et se développer en étant le protagoniste de l'apprentissage. Il s'agit de commencer à faire confiance au petit et à restaurer sa dignité pour qu'il puisse suivre son plan de développement naturel. De plus, le bon sens doit être à la base de l'accompagnement des adultes.

Au-delà des limites, voici quelques autres clés de la méthode Montessori pour que les enfants soient heureux.

- Faire en sorte que les enfants se sentent utiles
La méthode Montessori cherche à ce que les enfants prennent les devants dans leur apprentissage. Un enfant qui a la possibilité de contribuer dès son plus jeune âge et de se sentir utile pour tout ce qu'il peut apporter est un enfant motivé. Cela vous rendra confiant et réalisera tout ce que vous avez décidé. Mais, en plus, il deviendra un adulte avec initiative qui saura prendre des décisions.

- Assurez-vous que l'enfant a une bonne estime de soi
La famille joue un rôle très important pour encourager et transmettre la confiance aux enfants. Nous ne pouvons pas oublier que lorsque l'enfant a une grande estime de soi, il commence à apprécier les petites choses de la vie quotidienne.

- Transmettre une attitude positive envers la vie
Nous ne pouvons pas contrôler les circonstances qui nous entourent parents et enfants, et parfois elles ne sont pas les plus favorables. Cependant, nous pouvons changer notre attitude face aux circonstances en essayant d'être plus positifs et en la transmettant aux enfants. Cela déterminera en grande partie notre bonheur et celui de nos enfants.

- Travailler le lien affectif avec nos enfants
Avant même la naissance des enfants, nous pouvons commencer à travailler sur le lien affectif. Pendant la grossesse, nous pouvons respirer consciemment, nous pouvons leur chanter ou leur lire des histoires ... Tout cela nous aidera à nous connecter avec le bébé. Une fois qu'il est né, on peut le faire à travers des caresses, des regards, des expérimentations quotidiennes, un accompagnement ...

- Établir des routines pour les enfants
Les routines, en tant que telles, ne sont pas nécessaires pour que les enfants soient heureux, même si elles aident. Établir des habitudes saines que les enfants pourront reproduire pour le reste de leur vie est essentiel pour leur bonheur présent et futur.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à La technique PERA utile pour fixer des limites aux enfants selon Montessori, dans la catégorie Limites - Discipline sur place.

Vidéo: 3 Astuces Faciles quand un Enfant nobéit pas (Décembre 2020).