Conduite

4 crises de maturation que traversent les enfants et qui désespèrent leurs parents


Les parents ont souvent très peur que les enfants atteignent l'adolescence car ils deviendront rebelles, réactifs et une montagne russe d'émotions. Mais, chers mamans et papas, nous avons quelque chose à vous dire que vous n'aimerez peut-être pas trop: au moment où votre enfant sera déjà adolescent, vous aurez traversé plusieurs moments de crise de maturation qui n'ont rien à envier à l'adolescence ...

Tranquillité! Ne paniquez pas! Nous les traversons tous et, mieux ou pire, nous les surmontons tous. Nous devons juste prendre en compte certains des conseils que nous vous donnons ci-dessous ... et rappelez-vous que la parentalité basée sur l'amour et le respect nous aide généralement à construire une meilleure relation avec nos enfants. Ensuite, nous parlons de la crise de 2 ans, celle de 7 ans, celle de la puberté et de l'adolescence... Bonne chance à chacun d'entre eux!

À quelle vitesse nos bébés grandissent! Quand on s'y attend le moins, ils soufflent déjà leurs bougies pour leur deuxième anniversaire. Comme ils sont adorables! Adorable ... jusqu'à ce qu'ils commencent par les crises de colère, les cris, le `` non '' constant ... Nous sommes confrontés à la crise de 2 ans d'enfants, aussi connue sous le nom de terrible 2 ans ou adolescence. Et c'est qu'environ 2 ans (bien qu'il y ait des enfants qui commencent un peu plus tôt et finissent après cet âge), ils traversent un moment de «crise».

- Caractéristiques de la crise de 2 ans chez l'enfant
Pourquoi les enfants sont-ils plus têtus que jamais à 2 ans? Les petits ne sont plus des bébés: ils peuvent marcher, ils commencent à parler ... ils peuvent découvrir le monde qui les entoure! Et bien sûr, ils ne veulent pas qu'un adulte les poursuive pour leur dire qu'ils ne peuvent pas courir dans cet endroit, qu'ils ne peuvent pas y toucher parce que c'est dangereux ou qu'ils ne peuvent pas ramener à la maison tout ce qu'ils voient dans le magasin. Les enfants de 2 ans commencent à développer ce qu'ils aiment et ce qu'ils sont, et ils veulent que nous le voyions.

Et c'est à ce moment-là qu'ils commencent à avoir des crises de colère, ils nous disent clairement à travers leurs manifestations ce qu'ils veulent et ce qu'ils ne veulent pas, ils exigent plus d'indépendance à travers leurs plaintes, ils ont une vision un peu égocentrique du monde qui les entoure ...

- Conseils aux parents d'enfants de 2 ans
Face à cette petite grande crise de 2 ans, les parents doivent établir des limites et des règles de manière respectueuse et aimante, mais fermement. Puisqu'ils sont petits, il est important que nous leur fassions connaître ces règles de manière claire, afin qu'ils les comprennent. Les habitudes et les routines sont également importantes à ce jeune âge, car elles enseignent aux enfants et leur assurent la sécurité. N'oubliez pas: l'empathie et la patience sont les meilleures qualités qu'un parent d'un enfant de 2 ans peut avoir.

Une fois la crise de 2 ans terminée, nous pensions que nous n'allions devoir affronter aucun de ces autres moments délicats jusqu'à l'adolescence mais ... FAUX! Voici la crise de 7 ans pour vous rappeler que votre enfant grandit et construit sa propre identité et sa propre personnalité. Ne vous inquiétez pas et ne désespérez pas trop; Tout comme vous avez traversé la crise de 2 ans, vous survivrez à la crise de 7 ans.

- Qu'est-ce que la crise de 7 ans chez les enfants?
Cette crise, qui survient généralement à 7 ans, mais peut être antérieure à 6 ans ou retardée à 8 car chaque enfant est un monde différent, se produit parce que votre enfant réclame son «moi». À cet âge, les enfants ont élargi leurs possibilités de développement physique, mais aussi de réflexion. Ils veulent de plus en plus de liberté et expriment leur besoin de trouver une place dans le monde. De plus, ils ont déjà des possibilités plus larges au niveau social et linguistique qu'auparavant.

Il est courant pour eux de se rebeller contre les règles que nous leur avons fixées jusqu'à présent. Et parfois, ils le font en montrant leur rage et leur colère en disant des jurons ou des insultes. C'est un moment où les sentiments sont à la surface, donc dès qu'ils sont heureux, ils sont en colère et ne veulent entendre personne.

- Et que font les parents?
Il est de notre devoir de parents d'accompagner les enfants en cette période de crise pour les aider à mieux comprendre ce qui leur arrive. Pour cela, il est important que nous maintenions les limites et les règles que nous leur avons fixées, bien qu'il soit nécessaire de les adapter à leur âge. Il en va de même pour les habitudes et les routines. Ils peuvent vouloir rompre avec eux tous, cela fait partie du comportement typique de cette crise de maturation, cependant, il faut être constant mais surtout cohérent avec notre façon de les éduquer. La clé est de faire preuve d'empathie avec eux et d'écouter tout ce dont ils ont besoin.

Eh bien oui, c'est vrai: il y a encore une grande petite crise avant l'arrivée officielle de l'adolescence. On parle de la crise de la puberté, qui survient généralement entre 9 et 12 ans. Cela se produit parce que les enfants sont de moins en moins d'enfants, mais ils ne sont pas encore des adultes. Ils sont dans une période de transition où, tant émotionnellement que physiquement, il y a de nombreux changements.

- C'est la crise de la puberté chez les enfants
Les amis (et ce qu'ils pensent) sont plus importants que jamais, des complexes commencent à surgir, les enfants changent à nouveau d'humeur en une minute (du bonheur absolu à la tristesse ou à la colère), ils en veulent de plus en plus l'autonomie ... Nous ne pouvons pas oublier qu'à ce stade, les enfants traversent une période de changement hormonal.

- Que peuvent faire les parents?
Dans une période de crise comme celle-ci, les enfants se sentent un peu confus par tout ce qu'ils ressentent, ils ont donc besoin de leurs parents pour les accompagner et les guider. Nous devons nous rappeler que, pour leur être vraiment utiles, nous devons être respectueux et aimants avec leurs besoins mais, surtout, nous devons être empathiques et essayer de comprendre ce qu'ils ressentent.

Éviter les sermons et les écouter, ainsi que favoriser le dialogue avec eux tout en proposant des limites et des habitudes, sont les clés pour aider les enfants en crise de puberté.

Entre 14 et 16 ans, nos enfants peuvent traverser ce qu'on appelle la crise de l'adolescence. Parfois, il peut même arriver que cela et la crise de la puberté se chevauchent. Les petits de la famille (qui ne sont plus si jeunes) traversent un moment vital pour leur épanouissement, car ils posent les fondations des adultes qu'ils deviendront. C'est pourquoi ils recherchent leur personnalité, mais aussi l'endroit où ils s'intègrent le mieux.

- Les clés de la crise de l'adolescence
En ce moment, plus que jamais, nos enfants laissent derrière eux l'enfant qu'ils étaient et prennent peu à peu les nouvelles responsabilités et exigences de la vie adulte. Ils sont à un moment crucial où ils construisent leur identité personnelle, mais aussi leur identité sociale. Et c'est pour cette raison que les relations entre pairs deviennent si importantes pour eux. C'est pourquoi l'appartenance à un groupe devient un objectif majeur de leur quotidien.

Ils se concentrent beaucoup sur leur image corporelle, ce qu'ils aiment et ce qu'ils n'aiment pas, et ils développent également d'autres peurs comme la peur de l'échec. À chaque fois, leur personnage est plus attentionné et ils demandent plus de temps seuls.

- Conseils aux parents d'adolescents
À ce moment, l'accompagnement des enfants est essentiel. Il s'agit d'être là pour eux chaque fois qu'ils en ont besoin, mais sans être trop perceptible, car ils voudront conserver leur autonomie quasi absolue face aux autres. Encore une fois, les écouter patiemment et respecter leur intimité est essentiel.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à 4 crises de maturation que traversent les enfants et qui désespèrent leurs parents, dans la catégorie Conduite sur site.

Vidéo: Conférence #tpep17 Isabelle Filliozat, émotions et crises de rage à la lumière des neurosciences (Novembre 2020).