Conduite

Les accès de colère féroces des enfants d'un an et 8 clés pour les gérer


Les crises de colère sont quelque chose que tous les parents doivent affronter au cours des différentes étapes de développement de nos enfants, même si nous avons la chance d'avoir l'enfant le plus calme du monde. Si votre enfant a 12 mois ou plus et que vous craignez de ne pas savoir comment gérer ses moments de colère, voici quelques conseils pour vous aider Faire face aux crises de colère d'un an.

Même avant l'année, les pleurs d'un bébé sont un moyen de communiquer ses besoins, s'il a faim, froid, chaud, inconfortable, ne peut pas dormir ou quelque chose fait mal. Cependant, après 12 mois, il commence à se donner progressivement une démarche de recherche d'autonomie Et notre bébé, qui n'est plus un bébé, commence à essayer d'affirmer ses souhaits et ses goûts au-delà de ses besoins. C'est alors que nous accueillons les crises de colère et les crises de colère.

Pour mieux comprendre l'étape importante dans laquelle se trouve un enfant autour de l'année de sa vie, il est nécessaire de connaître les caractéristiques de ce moment de développement. Au cours des douze premiers mois de la vie, un bébé devient un enfant qui compte déjà avec de nombreuses nouvelles compétences pour commencer à connaître le monde. Les enfants de cet âge sont capables, entre autres, de:

- Marcher, ce qui lui donnera un niveau d'indépendance très important, afin qu'il commence à explorer le plus possible.

- Explorez les objets de différentes manières (secoue, frappe ou jette).

- Vous pouvez commencer à vous nourrir seul, avec vos mains ou avec une cuillère.

- Vous pouvez boire dans une tasse en le tenant à deux mains.

- Quand quelque chose est nommé, regardez dans le sens de l'illustration ou de la chose qui a été nommée.

- Tirez ou tirez une personne pour lui montrer quelque chose.

- Demander plus'.

- Quand on vous dit de NE PAS arrêter ce que vous faites (au moins momentanément).

- Combinez l'utilisation de mots ou de gestes pour montrer leurs souhaits.

- Suivez des instructions simples comme «ramasser le jouet».

- Imitez les actions de la vie quotidienne comme se peigner ou se brosser les dents.

- Comprenez quand on vous demande de faire quelque chose de simple.

- Pleure quand maman ou papa partent.

- Il a des choses et des gens préférés.

Certains parents peuvent penser que les crises de colère à cet âge sont des tentatives de les défier, mais comme nous l'avons vu, cette étape est unique car elle détermine ces premières avancées vers l'indépendance et les crises de colère sont précisément une manifestation de vos premiers souhaits pour satisfaire vos propres goûts. Ils deviennent même en bonne santé lorsqu'ils commencent à développer leur tolérance à la frustration et nous avons la possibilité d'établir les limites de ce qui est permis.

Alors, quelles sont certaines des causes les plus courantes de crises de colère chez les enfants de 1 an?

- Ils veulent faire quelque chose qui n'est pas autorisé.

- Ils veulent faire quelque chose qu'ils ne peuvent pas.

- Ils sont incapables d'exprimer leurs besoins ou leurs désirs (le développement du langage aide souvent à réduire les crises de colère).

- Ils ne se sentent pas bien (ils peuvent être très fatigués ou faire mal).

- Ils n'obtiennent pas l'attention qu'ils veulent.

[Lire +: Que faire face à la crise de maturation de 2 ans]

Maintenant que nous savons un peu mieux pourquoi notre enfant d'un an peut avoir des crises de colère, apprenons un peu plus sur ce que les parents peuvent faire pour les accompagner dans un moment de colère.

1. Anticipez les moments `` délicats ''
Les enfants sont plus sujets aux crises de colère lorsqu'ils sont fatigués ou surexcités. Connaître les situations qui rendent notre enfant vulnérable aux crises de colère nous permet d'anticiper et d'avoir une chance de l'éviter. On peut donc éviter de l'emmener au shopping s'il n'a pas fait de sieste ou n'a pas mangé, etc.

2. Faire oublier aux enfants ce qui les met en colère
À cet âge plus qu'à tout autre, les distractions sont un excellent moyen de sortir notre enfant d'une situation de colère: essayez de faire des grimaces, suggérez un jeu, montrez-lui un jouet ou faites semblant de chercher quelque chose.

3. Aidez-le et accompagnez-le
S'il est au milieu d'une crise de colère et que vous lui demandez d'arrêter de faire quelque chose de dangereux comme tendre la main à une porte, ne vous attendez pas à ce qu'il obéisse docilement; venez plutôt le retirer vous-même.

4. Soulignez calmement mais fermement les mauvais comportements
Face à un comportement agressif tel que mordre, frapper ou lancer des objets, soyez ferme et faites-leur savoir que ce n'est pas acceptable.

5. Laisse-le pleurer
Parfois, tant qu'il ne pleure pas, nous pouvons céder à ses souhaits ou perdre patience et lui crier dessus. Pleurer est sa façon d'exprimer sa frustration et si vous n'y réagissez pas de manière excessive, elle sera probablement distraite par autre chose dans quelques minutes. Évitez à tout moment les phrases humiliantes telles que «pleurer est un truc de fille».

6. NE PAS donner d'explications complexes
Inutile de dire qu'à cet âge, ils ne peuvent pas comprendre les raisons d'une commande, alors gardez l'explication dans les termes les plus simples.

7. N'essayez PAS de le retenir physiquement
Le tenir ou le serrer dans ses bras pendant qu'il fait une crise de colère l'empêchera de se calmer.

8. Rester calme
Si la crise de colère semble ne jamais s'arrêter et que vous perdez patience, tournez-vous avec un autre adulte pour la gérer pendant que vous faites une pause.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Les accès de colère féroces des enfants d'un an et 8 clés pour les gérer, dans la catégorie Conduite sur site.

Vidéo: Isabelle Filliozat - Que faire quand Il dit non sur tous les tons? - La Maison Des Maternelles (Décembre 2020).