Conduite

La question magique pour arrêter une crise de colère ou un moment de colère chez les enfants


Les accès de colère viennent souvent sur un détail mineur. Un coup de tête, un 'Non', quelque chose qui ne finit pas par bien se passer ... Ce sont des accès de colère totalement irrationnels, nous le savons, mais ils sont capables de nous faire perdre les nerfs. Lorsqu'un enfant se met en colère et «s'enferme» dans son monde, il se transforme. Il est difficile de lui faire voir la raison. Jusqu'à maintenant. Nous vous proposons une question magique pour arrêter une crise de colère ou un moment de colère chez les enfants, une question dont l'efficacité a aussi une base scientifique.

Quand un enfant se met en colère et fait des boucles, il est très difficile d'accéder à vos émotions, et encore moins à ses pensées. Ce qui, à première vue, semble une «absurdité» insignifiante, pour lui, victime à ce moment d'un orage de colère, est un délit d'une ampleur incalculable.

Une frustration, un désaccord, un caprice, un moment de fatigue ... il existe de nombreuses causes possibles de colère chez les enfants. De la colère à la colère, il y a un petit pas. Et de la colère à la colère, un lien éphémère. Et puis vient le «test décisif» pour les parents. Alors ils essaient de se souvenir de toutes les théories sur les crises de colère:

  • Ignorer la colère quand c'est sur un caprice
  • Embrassez l'enfant pour exprimer son soutien
  • Mettez-vous à sa hauteur et essayez de dialoguer avec lui
  • Vous demande de prendre une profonde inspiration
  • Offrez-vous le pot du calme

Lorsque vous essayez de freiner une crise de colère, c'est vraiment frustrant. Dans la plupart des cas, rien ne fonctionne. Mais vient maintenant une question salvatrice. Une arme aussi innocente et efficace que celle-ci: faire réfléchir l'enfant avec une question simple. Le créateur de cette question magique est Sally Neuberger, un psychologue qui a pu vérifier son efficacité dans une crèche. Sa technique est la suivante:

- Lorsque l'enfant est très en colère, frustré ou commence à pleurer de colère, posez les questions suivantes:

Est-ce un petit problème, un problème moyen ou un gros problème?

Immédiatement, l'enfant aura l'air totalement surpris et surtout, vous vous sentirez compréhensif et soutenu. La raison pour laquelle cette simple question est si efficace est la suivante:

Les enfants, lorsqu'ils sont en colère, frustrés ou se déchaînent dans une tempête de colère, demandent en fait de l'aide. Vous avez besoin de quelqu'un pour vous aider à comprendre pourquoi vous ressentez cette colère et surtout pour vous proposer une solution.

Imaginez que votre enfant veuille manger un biscuit et que vous disiez «non». Votre première réaction sera la colère. Il veut le cookie. Pourquoi tu ne peux pas lui donner? Et même si vous insistez pour lui donner une raison («parce que vous allez bientôt dîner»), il ne comprendra toujours pas pourquoi il ne peut pas manger le biscuit et ensuite dîner. Alors sa colère augmentera, il insistera, et avant les dénégations répétées, il se mettra à pleurer.

À ce moment là, vous utilisez la technique des questions magiques:

  • Voyons voir, est-ce un petit problème, un problème moyen ou un gros problème?

Puisque les enfants ont tendance à tout «quantifier», cela semblera être une question de grande signification. Enfin quelqu'un qui vous comprend! Il vous dira sûrement que c'est un gros problème (pour lui ça l'est). À ce moment-là, vous pouvez proposer une comparaison:

  • Donc, si votre poupée préférée est perdue à jamais, est-ce un problème plus petit?

La chose la plus courante est que perdre sa poupée préférée semble être un plus gros problème, alors il dira non.

Et vous expliquez que son problème est peut-être minime. À ce moment, votre enfant (déjà plus calme) se sentira compris. Oui, c'est un problème ... il savait que c'était un problème. Et la solution? Vous devriez lui proposer une alternative ou lui demander d'y penser lui-même:

  • Si vous jouez pendant un certain temps, le temps passera très vite et vous dînerez en un rien de temps. Que pensez-vous pouvoir faire?

L'enfant, grâce à cette question, comprendre que les petits problèmes sont faciles à résoudre, les problèmes moyens nécessitent plus d'efforts et les problèmes graves sont plus difficiles à résoudre. Évidemment, cette question magique ne fonctionne pas dans tous les cas ni avec tous les enfants, mais le rapport de son efficacité est très élevé. Tu sais pourquoi? Parce qu'il offre aux enfants toutes ces choses ...

Cela peut sembler un système trop simple et faible ... une question? Si ce que mon fils veut, c'est réussir! Eh bien, dans certains cas et avec certains enfants, cette question peut ne pas vous calmer complètement, mais elle le fait vous offrirez, de manière subliminale, tout cela:

  1. Empathie: votre enfant comprendra que vous vous souciez de ses problèmes. De plus, vous reconnaissez que c'est un problème. Enfin quelqu'un qui vous comprend!
  2. Vous l'aidez à découvrir ce qui se passe: Lorsqu'un enfant devient «confus» dans un problème et ne sait pas comment s'en sortir, il a besoin de quelqu'un pour l'aider à réfléchir à ce qui se passe.
  3. Trouver une solution: Si, après avoir posé la question, vous aidez votre enfant à trouver une solution ou, à défaut, une alternative, vous ferez un pas de géant pour résoudre le problème et mettre fin à la crise de colère ou à la colère.
  4. Autosuffisance: Petit à petit, avec ce système, vous offrirez à votre enfant un fantastique système de résolution de problèmes, un outil très utile qui l'aidera à acquérir plus de compétences pour s'adapter aux changements.
  5. Confiance en soi: En même temps que vous montrez de l'empathie à votre enfant et que vous reconnaissez que ses pleurs répondent à un «problème», même mineur, vous réaffirmerez votre enfant. Vous vous sentirez plus confiant et votre estime de soi s'améliorera.

Les histoires, les fables et la poésie sont des outils auxquels tous les parents peuvent accéder pour aider leur enfant à gérer ces émotions. De manière ludique, votre enfant comprendra ces concepts, fera preuve d'empathie avec les personnages des histoires et verra qu'il y a toujours une solution aux problèmes et, surtout, une solution positive et éducative.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à La question magique pour arrêter une crise de colère ou un moment de colère chez les enfants, dans la catégorie Conduite sur site.

Vidéo: Morphle en Français. Morphle Est En Colère. Dessins Animés Pour Enfants (Décembre 2020).